Title sequence : L’art d’animer avec élégance !

Title sequence : L’art d’animer avec élégance !

Le motion design est l’art de mélanger plusieurs médias (images, vidéos, 3D, sons …) et le title sequence (générique d’ouverture de film, pour les moins angliciste d’entre nous) en est l’une de ses plus belles facettes.

Le title sequence est la cinématique d’introduction du titre d’un film, il se veut créatif et doit amener progressivement à ce dernier.

 

Kyle Cooper, la référence en la matière

Né en 1962, Kyle Cooper étudie le design graphique à la prestigieuse université de Yale. Il a ensuite exercé en qualité de directeur de création dans la célèbre agence publicitaire R/GA basée à New York et Los Angeles.

En 1996 il a co-fonde Imaginary Forces (agence créative) avec Peter Frankfurt et Chip Houghton. De son aveu, il trouva cette expérience très excitante, mais dès que l’agence commença à se développer, il décida qu’il était temps de la quitter.

En 2003, il veut se focaliser plus sur la création que sur le business et il crée l’agence Prologue et travaille principalement les séquences d’ouverture de film.

 

Comment Kyle cooper a révolutionné le style des génériques de film

Son générique du film seven (1995) a changé la façon de voir le title sequence. Il a été salué par le Times Magazine comme la plus importante innovation graphique des années 90. Kyle Cooper a voulu, par ce dernier, monter le niveau de création des animations de l’époque. Il a tout simplement révolutionné le style…

Depuis, les génériques de film sont devenus un véritable exercice artistique où l’on utilise tous les nouveaux effets visuels.

 

Title Sequence de Seven

 

Title Sequence de American horror story

 

Title Sequence de Sherlock holmes

 

Il a entre autre réalisé les génériques des films Spiderman (2002), l’Incoyable hulk (2008), Iron man (2008), Sherlock Holmes (2009), Tron (2010), The Walking Dead (2010), American Horror Story (2011) …

 

Inspiration pour le motion design

Depuis le film Seven, ses travaux ont inspiré nombre de motion designers dans divers secteurs d’activité. Sa ligne directrice : provoquer de l’émotion sans trop révéler l’histoire du film. C’est un peu comme raconter l’histoire d’un produit ou d’une marque sans trop en dévoiler et créer un effet de surprise.

Il a montré la voie du mélange créatif savamment dosé de typographies, de vidéos, de sons … Bref, de nos jours le motion design est présent partout et on le doit en partie à ce grand monsieur.

 

Voici quelques exemples de motion design mélangeant typo, sons, images et vidéos inspirés des créations de Kyle Cooper :

Crazy Enough, Jr Canest

Emmeshed, Marcus Eckert

A History Of Title Sequence, Form.

 

Pour plus d’info sur Kyle cooper :

Kyle Cooper sur wikipedia

Prologue

Kyle Cooper sur Wired