Prototypes et scénario de navigation

Prototypes et scénario de navigation

Le terme « User Experience » a été diffusé dans les années 90 par un certain Donald Norman, auteur de la méthode de design centrée sur l’utilisateur. En un mot, l’UX design, c’est avant tout identifier les problèmes rencontrés par l’utilisateur, quelque soit le domaine concerné, pour ensuite les résoudre.

UX design : une démarche indispensable à l’élaboration de projets digitaux ?

Aujourd’hui 68% des utilisateurs quittent un site en raison d’une mauvaise expérience utilisateur. On sait également que 85% des problèmes d’utilisabilité rencontrés pourraient être résolus avec des tests sur 5 utilisateurs seulement (Homestead – UX 101: What is User Experience? ) !

L’une des méthodologie UX que l’on peut mettre relativement facilement en pratique dans le cadre d’un projet digital porte sur les prototypes. Les prototypes, également appelés zoning ou wireframe selon leur degré de précision, fixent les éléments sémantiques, structurant des pages du futur site. Contenus éditoriaux, place des visuels et des call to action, éléments multimédia, système de navigation… Ils peuvent être interactifs et ainsi permettre à l’utilisateur de naviguer de page en page, comme il le fera sur le futur site. La réalisation et la validation des prototypes précèdent la phase graphique d’un projet digital.
Le test consiste à soumettre ces prototypes aux utilisateurs types choisi en amont. Deux méthodes sont possibles. La première consiste à les laisser naviguer sur ces prototypes à leur guise et à noter leur parcours, leurs hésitations et remarques. La seconde consiste à leur soumettre un scénario de navigation. Ce scénario a par exemple été défini au début du projet, lors de l’interview des utilisateurs types (autre étape d’une méthodologie UX) : l’utilisateur a alors insisté sur telle tâche qui lui semblait importante, voir capitale sur le futur site. Nous lui demandons donc de la réaliser. Il peut être question de trouver une information précise, d’utiliser une fonctionnalité… Ici aussi on notera  les remarques de l’utilisateur, ses hésitations, son aisance à réaliser la tâche.
Les enseignements d’un tel test sont nombreux : juger de la pertinence des intitulés, de la bonne hiérarchisation des contenus, de la logique de la navigation, etc.

Comme chaque test utilisateur, celui-ci permet de sortir du dialogue client / agence, où chacun a son expertise – celle de son métier, celle du digital – pour prendre en compte le destinataire réel du projet, sa manière naturelle d’appréhender les choses, ses attentes. On livrera ainsi une interface qui ses révélera en adéquation avec sa cible : le gain est inestimable.