L’EMPIRE DES RESEAUX SOCIAUX

L’EMPIRE DES RESEAUX SOCIAUX

Alors que les occidentaux ne jurent que par Facebook et Twitter, certains réseaux sociaux inconnus en Europe et aux Etats Unis figurent dans les plus utilisés du monde. Ces réseaux sociaux s’appellent Weibo, Qzone ou encore Wechat. Tout droit venus de Chine, ils font fureur auprès des 630 millions d’internautes du pays. Des internautes qui explosent tous les records en matière de temps de connexion. Les chinois passent environ 25 heures par semaine sur Internet (principalement sur leur Smartphone). Que ce soit sur mobile ou desk, ils visionnent énormément de contenus multimédia et sont très actifs sur les réseaux sociaux. La chine est même le pays qui en compte le plus au monde !

Cet engouement pour les réseaux sociaux vient en majeur partie de la censure et du « Grand Firewall  » menés par les dirigeants chinois sur les médias traditionnels. Les internautes ont d’avantage intérêt à se rendre sur les réseaux sociaux grâce auxquels ils ont accès à des informations qui pourraient être qualifiées de sensibles par les autorités chinoises et donc censurées. A cause de cette censure, les chinois n’ont plus confiance en ces médias ni en leur gouvernement. Ils font bien plus confiance à leurs proches et aux KOL (Key Opinion Leader) d’où l’essor fulgurant des médias sociaux. De ce fait, 91% des chinois sont aujourd’hui inscrits à au moins un réseau social.

 

Quels sont ces réseaux sociaux qui séduisent les chinois ?

 

WEIBO

Réseau social numéro 1 en Chine : Weibo, l’équivalent de Twitter. Créé en 2010 par Tencent, cette plateforme de micro blogging  compte aujourd’hui plus de 500 millions d’utilisateurs dont 50 millions sont actifs chaque jour. Des utilisateurs qui passent en moyenne 24 minutes par jour sur le site. Comme sur Twitter, les utilisateurs sont limités à 140 caractères. Sauf qu’en chinois on peut dire beaucoup plus en 140 caractères qu’en français ou en anglais ! En plus du texte, Weibo permet de partager des photos, des vidéos mais aussi de la musique. Bien qu’il soit sujet à la censure comme la plupart des sites de l’empire du milieu, Weibo a une réelle influence sociale et culturelle. Le peuple chinois via ce réseau social exerce une pression sur les dirigeants politiques du pays. Sur ce media social, beaucoup de jeunes de moins de 30 ans (70%) qui vivent principalement dans les grandes agglomérations (Beijing, Shangai,…). Ces jeunes sont généralement plus éduqués que la moyenne. C’est le cas notamment des influenceurs (blogueurs).

 

A picture illustration shows icons of WeChat and Weibo app in Beijing, December 5, 2013. An unprecedented Nov. 14 leak of China's Communist Party reform plans fuelled China's biggest stock market rally in two months as it spread on microblogs and passed from smartphone to smartphone on WeChat, a three-year-old social messaging app developed by Tencent Holdings Ltd. WeChat, or Weixin in Chinese, meaning "micromessage", leapt from 121 million global monthly active users at the end of September 2012 to 272 million in just a year. It has quickly become the news source of choice for savvy mobile users in China, where a small army of censors scrub the country's Internet of politically sensitive news and "harmful" speech. Unlike popular microblogging services such as Sina Corp's Sina Weibo, where messages can reach millions of people in minutes, WeChat allows users to communicate in small, private circles of friends, and send text and voice messages for free - a big part of its success. Weibo has been particularly singled-out in the ongoing crackdown on "rumour-mongering" by China's stability-obsessed government, which views public protest as a threat to its authority. But WeChat has not escaped the government's attention, and its explosive growth means it is attracting more scrutiny than ever from the authorities. The Chinese characters above reads "China Mobile". Picture taken December 5, 2013. REUTERS/Petar Kujundzic (CHINA - Tags: POLITICS BUSINESS TELECOMS)

 

QZONE

2nd réseau social le plus utilisé en Chine : Qzone. Il compte aujourd’hui plus de 600 millions d’utilisateurs actifs mensuel. Sur Qzone, on retrouve principalement de jeunes urbains de moins de 30 ans qui créent leur blog et partagent du contenu multimédia : textes, photos, vidéos, musique… Comme un journal intime, les jeunes chinois racontent leur vie au moins une fois par mois sur leur profil.

WECHAT

Plus de 240 millions d’utilisateurs chinois échangent régulièrement sur cette application. Concurrent principal de Whatsapp, Wechat a été développée par Tencent : entreprise la plus importante du web en Chine. Plateforme de messagerie préférée des Chinois, Wechat a connu son succès grâce aux messages audios d’une minute maximum que l’on peut envoyer à ses contacts. Mais les fonctionnalités de Wechat vont bien au delà de la simple application de messagerie. Les chinois étant très friands des applications qui regroupent un grand nombre de services, Wechat propose également d’imprimer à distance, un service de domotique, une fonction de micro-blogging (poster du contenu multimédia), d’acheter ses places de cinéma, un billet d’avion, lire des articles… Les chinois apprécient toutes ses fonctionnalités car cela leur permet de tout faire au même endroit sans changer d’application.

Bref Wechat met à disposition de nombreux autres services (banque, plateforme e-commerce…) et pourrait faire l’objet d’un article à elle toute seule.

 

wechat-ecommerce

 

Un outil marketing indispensable

 

Grâce à leurs audiences phénoménales, les réseaux sociaux sont devenu en Chine, un outil marketing indispensable et surpuissant. Leur taux de pénétration sur Internet est le plus élevé au monde (45%). Les marques chinoises se sont donc emparées des différents réseaux sociaux chinois et ont développé de vraies stratégies marketing sur ces derniers. Les annonceurs ont compris que si les chinois se méfient des médias traditionnels, il en est différemment pour les réseaux sociaux. Les entreprises chinoises ont pour objectif de développer leur image sur ces supports mais surtout de la soigner pour récolter des avis positifs.

 

En définitive, la Chine est un pays sur lequel les occidentaux devraient et prendront exemple en matière de social web mais plus encore de digital. L’empire du milieu a probablement quelques années d’avance en ce qui concerne les comportements et usages du web, notamment sur mobile.