Application mobile ou responsive design ?

Application mobile ou responsive design ?

Récemment missionnée sur la refonte d’un espace sécurisé, l’agence a dû faire le choix entre application mobile et responsive design. Confrontés à la révolution des usages digitaux, les interrogations des annonceurs révèlent l’importance que prend la stratégie mobile en entreprise.

Vous souhaitez créer ou refondre une interface numérique, vous hésitez entre une application mobile ou un site en responsive design ? Pour vous décider, nous vous livrons quelques conseils pour éviter les confusions, les écueils et autres idées préconçues.

 

 Mesurer la « digitalisation » de son entreprise

Chaque entreprise est différente et la place du digital varie en fonction de l’ADN de l’annonceur.

Mesurer la digitalisation de son entreprise, c’est prendre en compte le niveau de compétence des équipes sur les problématiques numériques à résoudre.

Mon équipe est-elle capable de prendre en charge la création d’une application mobile du cahier des charges jusqu’au déploiement ? Ai-je l’assise (financière-humaine-technique) pour mener ce projet ? Quelles seraient les conséquences d’un échec ? Etc..

 

Etre précis sur les « concepts » numériques

Largement galvaudés, les concepts d’application mobile, de sites en responsive web design ou de méthodologie mobile first méritent que vous précisiez le propos.

Il n’est pas rare de constater que ces concepts sont confondus alors que leur finalité présente des différences majeures.

Le  Responsive Web Design permet d’être accessible via n’importe quel navigateur sur tous les supports et demeure l’expérience mobile la plus populaire (world wide web)..

A contrario, une application mobile  n’est disponible que par les stores et s’inscrit dans une logique de marketing serviciel en étroit lien avec une stratégie digitale bien établie. Faire le choix d’une appli, c’est s’adresser aux seuls (nombreux..) détenteurs de smartphones en comptant sur une notoriété de l’application suffisante pour générer des téléchargements.

Pour emboîter le pas de la révolution mobile, posez-vous les questions suivantes : « Qui sont mes clients ? Où et comment naviguent-ils sur le web ? Quelles sont leurs attentes Online ect.. »

 

Construire ses choix sur des statistiques et des insights

Choisir d’engager une stratégie dédiée mobile c’est d’abord consolider un certain nombre de données statistiques sur les usages digitaux de vos clients (et de vos prospects..). Utiliser une plateforme statistiques (Google Analytics, Xiti..) pour mesurer la part de visiteurs mobinautes ainsi que les types de terminaux utilisés, les OS…

Complétez ces données à l’aide d’une enquête Online administrée à vos clients pour établir des profils type selon des tranches d’âges, leur relation à l’internet mobile, leurs attentes quant à votre interface digitale…

Croisez ces données avec l’achat d’une étude d’envergure nationale sur les usages de l’internet mobile (Médiamatrie, Kantarmedia..).

Ça y est, vous commencez à vous faire une idée quant au choix de proposer une application mobile ou la refonte/création d’une interface numérique en responsive design.

Plus qu’une intuition, votre analyse s’appuie sur des éléments factuels mettant en exergue des usages concrets.

 

Analyser les stratégies concurrentes

Où en sont vos concurrents en terme de digital ? Quel est le niveau de service proposé ?

Balayez votre univers concurrentiel (proche et élargie) dans l’optique de réaliser une planche tendance (applications mobiles et responsive design) ainsi qu’un SWOT.

Vous pourrez constater que certains annonceurs ont mis en place un écosystème numérique comprenant plusieurs applications mobiles, un site en responsive, une stratégie social web, du brand content…

Utilisez les initiatives digitales de vos concurrents pour servir votre projet. Les avis et commentaires des utilisateurs d’application mobile (notation des applis) sont des données à prendre en considération. Elles vous permettront d’éviter des écueils, d’opter pour une fonctionnalité, de considérer la dimension « SAV-optimisation » d’une application mobile.

 

Ne pas opposer des concepts complémentaires

Responsive design, et applications mobiles ne sont pas à mettre dos à dos. Choisir l’un plutôt que l’autre est en fait un « faux débat ».

Une étude sur les usages mobile (Médiamétrie 2014) rapporte que près de 70% des internautes utilisent à la fois leur smarphone et leur ordinateur pour naviguer sur le web. Le responsive prend alors tout son sens car il est le dénominateur commun de la navigation multi-support (desktop-tablette-smartphone).

L’idée est donc de fournir dans un premier temps une interface adaptée à la consultation smartphone-tablette et disponible via un navigateur.

Fort de cette expérience, vous pourrez consolider les données et accentuer le niveau serviciel de vos interfaces numériques en proposant une application mobile dédiée au contexte de mobilité (itinérance..), ou répondant à la tendance du « second écran ».